C’était en 1963.... Le début d’une aventure familiale !

Marcel Damais était alors fonctionnaire et prenait la direction d’un centre de formation agricole quelque part dans la moitié nord de la France. "Le Nord, la grisaille, le froid... pas question !"
Marcel et son épouse Claudette, tout deux issus d’un milieu de cultivateurs et originaires de la région, échouent à Montoulieu, petit village perdu du Languedoc. Ils acquièrent alors une modeste exploitation.

Le Domaine de La Devèze est à l’abandon, envahi par la garrigue. En tout 250 hectares, dont tout juste 13 hectares de vignes, une belle maison de maître du XVIII e siècle et de vieux bâtiments agricoles.
Marcel essaie, sans résultat, d’élever des moutons et des vers à soie, comme cela se faisait autrefois dans les Cévennes. Puis prend en main la partie viticole : arrache les vieux cépages, en replante de nouveaux, agrandit la vigne jusqu’à 30 hectares, restaure les caves... Marcel fera prospérer le petit vignoble et il en sera récompensé lors de nombreux concours !
Ces résultats couronnent des années de labeur et de patience passées à défricher, remplacer progressivement les gros plants par des variétés nobles, les adapter en fonction des sols et diversifier la production.

C’est en 1986, que leur fils Laurent quitte son emploi de professeur de biologie et géologie au lycée Fabert de Metz pour reprendre le flambeau du domaine en impulsant sa propre dynamique. Marcel lui transmet sa passion du métier et le respect du terroir, Laurent lui, amène un regard nouveau à cette exploitation familiale tandis que Claudette gère le secrétariat, la comptabilité et la gestion du Domaine.

Laurent a poursuivi le ré-encépagement du vignoble et la modernisation de la cave afin de produire des vins de grande qualité, s’occupe de la vinification, de l’élevage, de la mise en bouteilles et développe la vente de vins au caveau.

L’ancestral chai d’élevage se dresse fièrement dans un cadre verdoyant. De généreux cépages s’épanouissent d’un sol argilo-calcaire. La famille Damais, heureuse propriétaire, produit d’excellents crus blancs, rouges et rosés.

Fier de cet héritage, Laurent s’engage dans de nombreuses chartes qualité tel que " Qualité Hérault ", " Qualenvi ", " Vignerons Indépendants " et met en place une "Bible" (une démarche de certification initiée par le Syndicat des Vignerons Indépendants) : un "système référentiel" qui régit les gestes du producteur et de ses employés. Il rationalise et sécurise les méthodes de production. Ainsi, la traçabilité du cep à la bouteille est assurée. Chaque geste effectué au sein de l’exploitation est consigné dans un livret poste. Un volume est consacré aux vendanges, un autre à la vinification, un au chai d’élevage, un à la commercialisation...

Résultant ainsi d’un savoir-faire précis allié à l’harmonie du sol et des vignes, l’ensemble de la production est suivi selon les principes de la " Culture raisonnée et respectueuse de son environnement ".